5G, une feuille de route désastreuse pour la France
Partager

Le 45èmeConseil fédéral d’EÉLV a voté une motion sur le déploiement de la 5G en France en réaction à la feuille de route du gouvernement prévoyant son lancement dès septembre 2020. Face à cette décision sans étude ni consultation préalable, le Conseil fédéral demande de « prendre le temps du débat démocratique ». La réelle utilité de la 5G pour le quotidien des citoyen.ne.s reste encore floue face aux impacts sociaux et environnementaux qui sont, eux, bien tangibles. 

Conséquences Sociales

– Inflation de la collecte de données personnelles.

– Amplification de la fracture numérique territoriale.

– Substitution progressive des services publics de santé.

Conséquences Écologiques

– Augmentation de la consommation énergétique liée au numérique.

– Épuisement de ressources non renouvelables.

– Pollutions et accumulation de déchets électroniques.

– Production de gaz à effets de serre supérieure au trafic aérien. 

Idées reçues

– L’efficacité énergétique de la 5G ne compensera pas l’augmentation de la consommation énergétique.

– Même si les ondes diffusées par les antennes-relais sont moins puissantes, elles sont beaucoup plus nombreuses.

– L’industrie du numérique ne dispose pas suffisamment d’outils d’analyse des effets de la 5G.

Demandes

– Un moratoire pour évaluer les risques, ainsi qu’une transparence totale sur les projets.

– Une garantie de souveraineté politique et d’indépendance technologique.

– La préservation de la neutralité du net.

– L’encadrement des opérateurs.

– Conditionner le déploiement de la 5G à une couverture des territoires en 4G déjà en place.

– Des concertations publiques.

Vous demandez des preuves ? Consultez le texte intégral de la motion en cliquant ICI