Préserver la proximité

L’implantation envisagée de Cultura, un supermarché de la culture, au sud de l’agglomération clermontoise met à nouveau en péril la chaîne locale du livre, à commencer par les librairies indépendantes. C’est une problématique que nous connaissons bien depuis la reprise par ses salariés de la librairie des Volcans.

Au-delà de la seule thématique culturelle, l’élan de solidarité des Clermontois envers cet établissement avait permis de prendre conscience des enjeux de la proximité : l’urbanisme du tout-voiture et la massification du commerce qui en résulte, fragilise et détruit les acteurs de proximité, dévitalise des quartiers – parfois des zones entières – où le vivre ensemble perd son sens. Et ce bien évidemment, au détriment des plus fragiles parmi nous.

Le maintien du lien entre les personnes via notamment la commerce et les échanges de proximité constitue donc un bien commun à préserver.

Nous devons en faire l’un des objectifs cruciaux de nos politiques publiques en nous dotant de moyens d’intervention adaptés, destinés à réguler tant le zonage de nos villes entre zones commerciales et zones résidentielles, qu’une mobilité encore trop marquée par l’automobile. Il est également urgent de nous doter, à l’échelle de l’agglomération, de règles d’implantation commerciale fortes, afin de réguler le marché et de sauver les filières locales, notamment culturelles, sans lesquelles, le soutien à la création risque de ne plus avoir beaucoup de sens d’ici peu.

La mobilisation des Clermontois pour la librairie des Volcans avait préfiguré les combats d’aujourd’hui. Pour les librairies et la chaîne du livre, mais aussi pour les commerces, les services et les filières de proximité si vitaux pour la qualité de vie et de ville.

Nicolas Bonnet, Odile Vignal, Dominique Rogue-Sallard

http://elus-clermontferrand.eelv.fr/

Un commentaire pour “Préserver la proximité”

  1. oui aux petits commerces de proximité, à un centre ville vivant et riche de sa diversité…

Remonter