L’écologie, quelle(s) priorité(s) ?

Accès équitable à l’énergie, à la mobilité, l’habitat. Accès de tou-tes à l’alimentation, à la santé : telles sont les questions du « pouvoir de vivre » qui animent l’actuel moment politique en France. Moment duquel se dégagent les perspectives politiques des années à venir, à l’échelle du pays comme de chaque territoire. A Clermont-Ferrand, pour les écologistes, le constat n’a jamais été aussi clair. Nous avons trois priorités indissociables, incontournables :

1- Un bouclier social et écologique : sans croissance ni « ruissellement » des richesses, la priorité absolue doit être d’assurer à chacun les ressources nécessaires à sa dignité et à son émancipation. Depuis 2014, l’importance accordée par notre majorité à la jeunesse et à l’éducation est un premier pas. Mais de l’alimentation à la mobilité via l’habitat, la mobilisation se doit d’être massive pour surmonter les crises de demain. Sur cette voie, une métropole plus intégrée et plus démocratique permettra des politiques plus justes entre toutes les communes.

2- Booster l’activité économique locale par-delà le seul mantra de l’attractivité : la mobilisation des ressources du territoire au bénéfice de nos concitoyen-nes est une opportunité de création d’emplois, nombreux, durables et non délocalisables, rendant notre bassin plus résistant aux crises économiques qui se profilent.

3- Démocratie : seul un débat démocratique élargi permettra un partage des ressources fondé sur l’exigence de justice, sociale et fiscale. Depuis 2014, nous avons fait avancer la démocratie participative à Clermont : il nous faudra l’approfondir en direction d’assemblées citoyennes du territoire.

Dominique Rogue-Sallard, Nicolas Bonnet, Odile Vignal

Remonter