2017, la transition, c’est maintenant

La COP22 de novembre dernier à Marrakech a été celle de l’indécision. Les États se sont montrés incapables d’avancer, remettant à plus tard les décisions nécessaires. Face à cette urgence climatique dont les conséquences sont vitales, l’engagement des collectivités locales et des acteurs de la société civile constitue un bouclier indispensable pour nos concitoyens.

C’est le sens de l’engagement des élus écologistes dans la majorité municipale clermontoise : amorcer la transition dont le monde a besoin, mais aussi préparer notre territoire aux mutations et aux crises à venir, en rompant avec un système d’exploitation à bout de souffle et en privilégiant les leviers de création de richesses renouvelables et de réduction des inégalités.

Durant les 3 premières années de ce mandat nous nous sommes dotés d’un cadre fondateur, un Plan Local d’Urbanisme écologique, fixant des limites à l’extension de la ville, faisant le pari de la mixité sociale et des liens renoués entre l’urbain et la nature. Ce sera un point d’appui essentiel à nos politiques de renouvellement urbain, à nos politiques énergétiques et de mobilités durables.

Par ailleurs, avec l’arrivée cette année du Bio dans les cantines scolaires de Clermont-Ferrand, nous ouvrons la voie à une démarche tournée vers une alimentation locale et de qualité, créatrice d’emplois sur nos territoires.

Enfin, la Communauté Urbaine permet de changer d’échelle, sous réserve de fixer un cap et un cadre politique clair et cohérent. Elle offre une opportunité de disséminer plus efficacement nos propositions et projets publics qui hâteront la transition écologique.

Face à l’ampleur des défis, le fatalisme n’est pas de mise.

Nous vous souhaitons une excellente année 2017.

Dominique Rogue-Sallard, Nicolas Bonnet, Odile Vignal

Remonter